Allemagne

L'architecte berlinois Hinrich Baller


«Si c'est courbe, c'est du Baller!»

Entre Gaudí et Hundertwasser:
L'architecte berlinois contemporain Hinrich Baller


Berlin-Schöneberg
Immeuble d'habitation (1999)
Winterfeldtstraße 39

«Cette maison a été construite par Baller. A cause des murs penchés, des balcons et du toit, on peut voir qu'elle fut construite par M. Baller. Cette maison a de grands balcons obliques. Derrière la maison, il y a un grand parc.»

Ugur, Burak et Mehmet parlant de la maison de Baller au Fränkelufer à Kreuzberg
(Source: Mein Kiez)


Berlin-Wilmersdorf
Ensemble d'habitation Am Preußenpark (2000)
Württembergische/Pommersche Straße

Beaucoup de verrerie, de lumière, d'air et de verdure: Enjoué, sympa et humain, telle est l'apparence des bâtiments de Hinrich Baller dépassant la masse grise de l'urbanisme moderne par l'absence de lignes droites autant que par son ornementation fine. Non pas accepté à l'unanimité à Berlin, ses adversaires lui reprochent justement cet air de légèreté en parlant d'une fausse image idyllique, d'un monde de petit bourgeois, ne pas servant sa fonction. Ce n'étaient pourtant pas Loos et Bauhaus, mais Gaudí et Hundertwasser servant d'exemple à Baller.

Berlin-Tiergarten
Immeuble d'habitation
Potsdamer Straße 101

«Cette maison penchée, c'était Hinrich Baller qui l'a construite. Il a construit des maisons penchées pareilles parce que pour lui, les autres maisons, c'était trop ennuyeux, et ces maisons-là, c'était la fantaisie de M. Baller.»

Neslihan parlant de la maison de Baller au Fränkelufer à Kreuzberg
(Source: Mein Kiez)


Berlin-Charlottenburg: Ensemble d'habitation, Schlossstraße 45-47


Berlin-Schöneberg
Gymnase Lilli Henoch de l'école primaire Spreewald avec garderie au-dessus (1998)
Winterfeldtplatz

«Le gymnase au Winterfeldtplatz porte maintenant le nom de la sportive juive Lilli Henoch assassinée en 1942 par les nazis. De 1912 à 1940, l'athlète qui avait remporté quatre records mondiaux et dix titres de championne allemande, habitait au quartier bavarois de Schöneberg. Le gymnase de l'école primaire "Spreewald" est un des bâtiments les plus inhabituels de Berlin - sur son toit il y a une garderie. L'ensemble, inauguré en 1998, qui a coûté 32 Mio. €, fut dessiné par l'architecte berlinois Hinrich Baller.»
(Berliner Zeitung du 22 mars 2005)


Berlin-Charlottenburg
Double gymnase (1988) du lycée Oppenheim
Schlossstraße